TIBET - MANIFESTATIONS PARISIENNES
Paris, France, 2009

Le 10 mars marque le 50e anniversaire du début de deux semaines d'insurrection des habitants du "Toit du monde" contre le joug chinois en 1959 qui poussa, une semaine plus tard, le chef des bouddhistes tibétains, le 14e Dalaï Lama, à fuir en exil en Inde, où il est toujours réfugié.

Pour la commémoration des 50 ans de ce soulèvement des Tibétains, de nombreuses manifestations de soutien ont été organisées un peu partout dans le monde et notamment à Paris où plusieurs centaines de tibétains et de sympathisants de la cause tibétaine ont défilé non loin de l'ambassade de Chine, sous haute protection.

Selon les déclarations du dalaï lama, les tibétains vivent dans la peur sous la loi martiale chinoise depuis des décennies. Il déclarait : «Je ne doute pas que la justesse de la cause tibétaine prévaudra, si nous continuons à suivre la voie de la vérité et de la non-violence ». Après son discours à Dharamsala —son lieu d'exil dans le nord de l’Inde— et afin de prévenir toute protestation à l'occasion de cette commémoration et du 1er anniversaire des émeutes de mars 2008 (21 tués selon Pékin, 203 selon les exilés), la Chine a déployé d’importantes forces de sécurité sur le plateau tibétain afin de maintenir l'ordre et d'empêcher les jeunes tibétains de manifester leur soutien.